Une histoire unique

 
Les îles de Madère et de Porto Santo furent officiellement découvertes par les navigateurs portugais Tristão Vaz Teixeira, Bartolomeu Perestrelo et João Gonçalves Zarco en 1419.

En réalité, ces navigateurs découvrirent d’abord l’île de Porto Santo (1418) lors d’une tempête survenue en pleine mer, au cours de laquelle le navire s'éloigna de sa route, longeant la côte africaine, dû au mauvais temps; après plusieurs jours à la dérive en pleine mer, ils aperçurent une petite île qu’ils baptisèrent Porto Seguro (Port Sûr), Porto Santo (Port Saint), car elle sauva l’équipage de Zarco d’un destin fatidique. Une année après la découverte de Porto Santo ils arrivèrent à Madère en 1419.

On pense que son nom a été attribué par ce même navigateur, qui surnomma l’île ‘Madeira’ (bois en portugais) en raison de l’abondance de cette matière première.
Les potentialités des îles, tout comme leur importance stratégique, dictèrent, vers 1425, la colonisation sur ordre du roi Jean Ier. À partir de 1440 le système des capitaineries est mis en place et Tristão Vaz Teixeira est alors nommé capitaine-donataire de la capitainerie de Machico ; six ans plus tard, Bartolomeu Perestrelo devient capitaine-donataire de Porto Santo et, en 1450, Zarco est nommé capitaine-donataire de la capitainerie de Funchal.

Les premiers colons furent les trois capitaines-donataires et leurs familles, un petit groupe de personnes de la petite noblesse, des gens de conditions modestes et quelques anciens prisonniers du Royaume. Afin de pourvoir aux conditions minimales en vue du développement de l’agriculture de l’île, ils durent couper une partie de la dense forêt et construire un grand nombre de canaux d’eau (levadas) pour transporter les eaux qui abondaient sur la côte nord vers la côte sud de l’île. Les premiers temps, le poisson représentait le principal moyen de subsistance des habitants, comme les produits maraîchers et fruitiers.

Au début du peuplement des îles, quelques cultures agricoles furent introduites comme la canne à-sucre, qui rapidement conféra à la métropole de Funchal une franche prospérité économique. Aussi, à la seconde moitié du XVe siècle, la ville de Funchal devint port d’escale obligatoire pour les routes commerciales européennes. La Couronne Portugaise et les dirigeants insulaires commencèrent à se consacrer, de façon prédominante, à la culture de la canne à sucre et à l’exportation de l’« or blanc » vers l’Europe entière, en utilisant des esclaves pour le travail dans les cannaies et des engins apportés des comptoirs portugais d’Afrique, ce qui entraîna des éléments des plus importantes villes commerciales du bassin méditerranéen et d’Afrique du nord à s’établir à Funchal.
L’intérêt économique et stratégique de l’île pour la Couronne était notoire d’après les commandes de peintures et de sculptures flamandes qui décorent les églises et les chapelles de Madère.

Les XVIIe et XVIIIe siècles seront marqués par l’apparition d’une nouvelle culture qui relancera l’économie de Madère : le vin.
En effet, lors des traités commerciaux établis avec l’Angleterre, le port de Funchal devint, de 1660 à 1704, le point d’escale obligatoire, suscitant l’intérêt des marchands anglais pour le vin de Madère, lesquels y ont élu domicile et ont fondé d’innombrables établissements commerciaux sur cette île, en laissant leur marque dans l’histoire et dans la culture de Madère.
Pendant les XIXe et XXe siècles, Madère a prospéré avec l’avènement du secteur touristique, en devenant rapidement une référence obligatoire de l'aristocratie européenne qui y a élu résidence temporaire, attirée par les qualités thérapeutiques naturelles de l'île.

Les conditions générales de son emplacement et le développement des itinéraires des grands paquebots, alliés à son climat doux, ont fait de Funchal l’une des grandes destinations touristiques européennes de la moitié du XXe siècle. Dans la deuxième moitié du siècle, le développement fulgurant des transports aériens entraîna la construction d’un aéroport et la restructuration générale du port de Funchal.
 
Youtube Flicker RSS ISSUU
World´s Leading Island Destination 2018 - WTA Award Discover Madeira SRTC Região Autónoma da Madeira