Histoire

L'île de Madère a été découverte en 1419 par les navigateurs portugais Tristão Vaz Teixeira, Bartolomeu Perestrelo et João Gonçalves Zarco qui ont surnommé l'île « Madeira » [bois] en raison de l'abondance de cette matière première.

Les potentialités des îles ainsi que leur importance stratégique ayant été remarquées, leur colonisation a commencé vers 1425.

Au début de leur peuplement, quelques cultures agricoles ont été introduites, comme la canne à sucre qui a rapidement donné à la métropole de Funchal une franche prospérité économique. Grâce à cela, à la seconde moitié du XVe siècle, Funchal était devenue un port d'escale obligatoire pour les routes commerciales européennes.

Les XVIIe et XVIIIe siècles ont été marqués par l'apparition d'une nouvelle culture qui allait à nouveau stimuler l'économie de Madère : le vin.

Au cours des XIXe et XXe siècles, Madère s'est ouverte à la naissance du secteur touristique, devenant rapidement une référence obligatoire pour l'aristocratie européenne qui y a établi sa résidence temporaire, attirée par les qualités thérapeutiques naturelles de l'île.

En 1976, Madère est devenue une Région autonome de la République Portugaise, ayant ainsi le pouvoir de légiférer.


Découverte de l'Archipel de Madère

Les navigateurs ont découvert l'île de Porto Santo en 1418, après une tempête survenue en haute mer pendant laquelle l'embarcation a dévié de sa route, par la côte d'Afrique, en raison du mauvais temps. Après plusieurs jours à la dérive en haute mer, ils ont aperçu une petite île qu'ils ont appelée «port de sûreté», car elle a sauvé l'équipage de Zarco d'un destin funeste. 
Époque de 'L'Or Blanc'

Au XVe siècle, Madère commence la culture de la canne à sucre, importée de Sicile par l'Infant D. Henrique. Avec l'expansion rapide de l'industrie de la canne à sucre, Funchal devient un centre commercial d'excellence, fréquenté par des commerçants de diverses nationalités, ce qui change sa dimension financière insulaire. 
 
Cycle du Vin

À la moitié du XVIe siècle, le célèbre dramaturge anglais William Shakespeare cite l'importante exportation et la notoriété de la Malvoisie de Madère, en faisant choisir au duc de Clarence, frère du roi Édouard IV d'Angleterre, la mort par noyade dans un tonneau de ce vin.
 
 
Tourisme Thérapeutique et Scientifique

Aux XVIIIe et XIXe siècles, Madère s'est fait connaître pour ses qualités climatiques et ses effets thérapeutiques, et est devenue à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle une station à cet effet, en raison de ce qui était alors considéré comme des qualités prophylactiques de son climat pour la guérison de la tuberculose. 
 
Débuts du Tourisme

Au XIXe siècle, les visiteurs de l'île se résumaient à quatre grands groupes distincts : les malades, les voyageurs, les touristes et les scientifiques. La plupart des visiteurs appartenaient à la riche aristocratie, la liste des aristocrates, princes, princesses et monarques semblant interminable.
Développement du réseau de transports

 
Pendant la première moitié du XXe siècle, les attentions se sont concentrées sur le transport aérien. L'ouverture au monde, par cette voie, commence avec les hydravions qui ont commencé à fonctionner le 15 mai 1949, avec des appareils d'«Aquila Airways». Par la suite, «Artop» lui succède jusqu'en 1958. 
Autonomie de Madère

Madère gagne son autonomie politique administrative en 1976 et devient une Région autonome de la République Portugaise. Ce fait est le résultat du 25 avril 1974, qui a marqué le début d'une nouvelle ère.
 
 
Youtube Flicker RSS ISSUU
Europes Leading Island Destination - WTA Award Discover Madeira SRTC Região Autónoma da Madeira