Cycle du Vin

À la moitié du XVIe siècle, le célèbre dramaturge anglais William Shakespeare cite l'importante exportation et la notoriété de la Malvoisie de Madère, en faisant choisir au duc de Clarence, frère du roi Édouard IV d'Angleterre, la mort par noyade dans un tonneau de ce vin.

Avec le déclin de la production de sucre à la fin du XVIe siècle, les cannaies ont été remplacées par des vignobles, donnant ainsi origine audit Cycle du vin, qui a acquis une renommée internationale et a permis la montée d'une nouvelle classe sociale, la bourgeoisie.

Avec la recrudescence des traités commerciaux avec l'Angleterre, d'importants marchands anglais s'installent sur l'île et finissent par contrôler, peu à peu, le commerce vinicole insulaire qui est de plus en plus important. Les commerçants anglais s'installent sur la Place «Funchalense» (Praça Funchalense) à partir du XVIIe siècle, les marchés d'Amérique du Nord, des Antilles et de l'Angleterre elle-même se consolidant. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la structure de la « ville du vin se superpose à la ville du sucre ».
Les différents gouverneurs de Madère et même les couvents du Funchal ont fini par entrer dans le commerce vinicole.

Au cours du XIXe siècle, deux graves épidémies attaquent les vignes de Madère, provoquant des pertes. Afin d'essayer de supporter le marché international du vin de Madère, on a essayé de planter des cépages plus résistants, bien que de qualité inférieure.

Les espaces caractéristiques de la fabrication, du vieillissement et du stockage de vin, qui autrefois proliféraient, peuvent encore être trouvés dans certains chais. La mémoire des objets et des contextes liés au travail vitivinicole nous est présentée dans des institutions comme l'Institut du Vin de Madère, H. M. Borges et la Madeira Wine Company.
 
Youtube Flicker RSS ISSUU
World´s Leading Island Destination 2018 - WTA Award Discover Madeira SRTC Região Autónoma da Madeira