Débuts du Tourisme



Au XIXe siècle, les visiteurs de l'île se résumaient à quatre grands groupes distincts : les malades, les voyageurs, les touristes et les scientifiques. La plupart des visiteurs appartenaient à la riche aristocratie, la liste des aristocrates, princes, princesses et monarques semblant interminable.
 
Toujours au cours du XVIIe siècle, l'augmentation des routes maritimes et l'intérêt pour la botanique ont mené à l'introduction de nouvelles plantes qui, une fois acclimatées à l'île, sont venues enrichir les jardins des résidences et, en particulier, des domaines nés autour de la ville.

À Madère, le principal port et ville ne monopolisait plus l'attention des voyageurs : les promenades à pied, à cheval et en réseau ont permis des incursions à l'intérieur de l'île. Les bases pour la création d'un ensemble d'infrastructures de support à l'intérieur de l'île sont lancées à la fin des années 1840. Cependant, ce n'est qu'à partir de 1887 que l'on parle de l'existence d'un réseau adéquat d'auberges en dehors de Funchal. La présence de ces unités d'accueil n'a pas mis fin à la traditionnelle hospitalité des maisons et des domaines existant dans la zone sud.

En raison de la forte demande vérifiée à l'époque, il a fallu préparer des guides pour les visiteurs. Le premier guide touristique de Madère est paru en 1850 et mettait déjà l'accent sur des éléments d'histoire, de géologie, de flore, de faune et les coutumes de l'île.

En ce qui concerne les infrastructures hôtelières, ce furent les Anglais et les Allemands qui, les premiers, ont lancé le réseau hôtelier de Madère.
 
Youtube Flicker RSS ISSUU
World´s Leading Island Destination 2018 - WTA Award Discover Madeira SRTC Região Autónoma da Madeira