Tourisme Thérapeutique et Scientifique

 
Aux XVIIIe et XIXe siècles, Madère s'est fait connaître pour ses qualités climatiques et ses effets thérapeutiques, et est devenue à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle une station à cet effet, en raison de ce qui était alors considéré comme des qualités prophylactiques de son climat pour la guérison de la tuberculose.

Le climat doux, manifesté par les températures plus ou moins constantes entre le jour et la nuit, mais aussi l'existence de faibles amplitudes thermiques diurnes et annuelles, font que Madère soit non seulement divulguée mais aussi recommandée et très recherchée.

La réputation de Madère dans ce domaine s'étend rapidement à toute l'Europe et l'île bénéficie de la conjoncture d'instabilité européenne où les guerres libérales ont bloqué les voies d'accès aux stations de traitement du sud de l'Italie et de France. Le flux maritime destiné à ces régions, intégrant des Anglais, des Allemands et des Russes, finit par être dévié vers la Région, ce qui, naturellement, a été positif.

Au cours du XIXe siècle, la convivialité avec des poètes, des écrivains, des politiciens et des aristocrates a été fréquente. L'île est demeurée pendant longtemps un lieu d'accueil pour ces patients et était considérée comme la première et principale station de traitement et de convalescence du vieux continent.

La présence de plus en plus assidue de ces malades a souligné le besoin de créer plus d'infrastructures de support : des sanatoriums, des hébergements et des agents qui serviraient d'intermédiaires entre ces étrangers et les propriétaires de ces espaces d'accueil.

Le tourisme, comme nous le définissons aujourd'hui, en était à ses premiers pas.
 
 
Youtube Flicker RSS ISSUU
World´s Leading Island Destination 2018 - WTA Award Discover Madeira SRTC Região Autónoma da Madeira